Née en France, ayant vécu en Angleterre et en Chine, résidant désormais en Australie depuis dix ans, Sofie Dieu a développé au fil des ans une réelle sensibilité envers "l'autre". Son intérêt pour nos origines ethniques et familiales, nos croyances et superstitions ancrées dans le naturel influencent grandement son travail.

Les œuvres de Sofie Dieu ont été incluses, entre autres, dans le Hornsby Art Prize, le Sydney North Art Prize, le Ravenswood Australian Women's Art Prize et le John Leslie Art Prize.

 

En 2017, Elle a été invitée à participer à la résidence de la Great Alpine Gallery dans l'état du Victoria. Suite à cela, en 2018, elle mena Calling for Rain, son premier projet de taille ambitieuse, engageant la communauté du Gippsland de l'Est.

Cette année, Sofie Dieu expose en France à  Anjou, mais aussi à Melbourne, et une fois de plus dans le Gippsland. Sur les traces de ses ancêtres, elle rentrera en France pour participer à la résidence Les Lizières, en Picardie.

Born in France, Sofie Dieu’s first encounter with art was through church. With a penchant for ritual and spirituality, the artist is best known for her fragile, sombre, and sometimes violent ink paintings and textile works.

 

Poetic and humanist, her practice draws on her journeys to China and Australia. She explores how identity and memory fluctuate according to their immediate environment. Landscapes, people, secrecy, healing, and the dichotomy between light and darkness are some of her recurring themes.

  

Multi-art prizes and award finalist, her work was included in the Sydney North Art Prize, Waterhouse Natural Science prize and the Contemporary Art Award amongst others. In 2016, she worked on the Camperdown Cemetery installation for Sydney Biennale. In 2017, her work will be shown during Vivid and Mental Health Month in Sydney.