Encre de Chine en 3 étapes

Lors de mes stages de peinture à l'encre, on me pose souvent des questions sur les différentes qualités d'encre disponibles en magasin. Dans ce post, je parle de bâtons d'encre et de pierres d'encre connus comme faisant partie des Quatre Trésors de l'Etude (房 四宝 wén fáng sì bǎo). 'Ween fan' quoi? Cette expression Chinoise englobe l'encre (墨 mò, en mandarin *), la pierre à encre (yàn *), le pinceau (bǐ *) et le papier (zhǐ *). Ce sont les quatre outils fondamentaux de l’art et de la culture chinois.


source: https://www.youtube.com/watch?v=ii-n_QSS0og&feature=youtu.be

Le saviez-vous? Le nom Quatre Trésors de l'Etude semble provenir du temps des dynasties du sud et du nord (420-589 après JC). Encore aujourd'hui, ils sont un symbole fort de la culture Chinoise et ont été utilisés lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Beijing en 2008.


1 - Par où commencer? le bâton d'encre

Originaire de Chine (troisième siècle avant JC), il est connu en anglais sous le nom de instick ou de ink cake (gâteau d'encre). Les bâtons de grande qualité que vous achetez dans les magasins d’art spécialisés sont fabriqués à partir de colle de suie et d’animaux. Ce mélange est malaxé, coupé, versé dans des moules et pressé.


Quel bâton d'encre choisir? Il existe différents types et formes de bâton d'encre et, dans un sens, tout revient à la qualité et au type de suie dont ils sont composés. Choisissez un bâtonnet facile à manipuler, cela réduira le temps de préparation de l'encre. Avant d’acheter votre bâtonnet, sachez qu’il existe deux catégories principales: - bâtonnets d'encre à base de suie d'huile (caractères mandarins ci-dessous *) - bâtonnets d'encre à base de suie de pin (*)


Vous pouvez également, c'est plus rare, acheter de l'encre à base de suie de laque brute séchée. Cette encre a un aspect brillant et convient plus à la peinture qu'à la calligraphie. L'encre au charbon est également disponible dans certains cas et est faite avec du charbon de bois ordinaire. Ce type d'encre contient très peu de colle et se répand plus sur le papier que les autres encres. Elle est principalement utilisée pour la peinture et la calligraphie au style moins académique. La suie est produite par combustion hypoxique et dans le cas de l'encre à base de suie d'huile, on utilise l'huile de Tung (ou les huiles végétales, les huiles de graine, voire le saindoux) tandis que la suie de pin est obtenue à partir des branches et des racines du pin. De manière générale, pour la pratique traditionnelle chinoise, les peintres utiliseront l'encre à base de suie d'huile. Sinon, pour les peintures nécessitant une finition mate, ils utilisent de la suie de pin. Si vous êtes du type expérimental plutôt qu'un calligraphe / peintre de formation traditionnelle, vous voudrez peut-être essayer chaque type d'encre et voir par vous-même les différents résultats obtenus?


source: http://art-design-glossary.musabi.ac.jp/inksticks-sumi/

Il existe donc deux types principaux de bâtonnets d’encre, mais comment les différencier? Pour savoir si un bâtonnet d'encre est fabriqué à partir de suie de pin ou d'huile, lisez les caractères (!) incrustés dans la partie supérieure du bâtonnet ou observez sa partie inférieure. Si le dessous du bâtonnet est d'allure mate et terne, vous avez très certainement entre les mains un bâtonnet d'encre en pin. S'il est brillant et lisse, il est fait de suie d'huile végétale. Pour "accrocher " la suie, un faible pourcentage de colle animale est utilisé comme liant. Cette colle peut être fabriquée à partir d'os et de peau de poisson, de blanc d'oeuf ou de peau de bœuf. Traditionnellement, les bâtons d'encre sont produits en hiver, lorsque la colle risque le moins de se gâter. Pour améliorer l'esthétique physique de l'encre et pour aider à la préserver, des extraits d'encens et d'herbes de la médecine traditionnelle chinoise peuvent également être ajoutés. Les ingrédients sont mélangés pour former une pâte (pétrie au pied ou à la main) lisse et uniforme. cette pâte doit développer un lustre. Elle est ensuite coupée et pressée dans un moule en bois et séchera lentement, pendant un mois jusqu'à deux ans, dans un environnement totalement sec et sombre. Enfin, la surface est polie avec des coquilles de palourdes.


L'encre "âgée" paraît plus légère (en terme de poids) et plus sombre que l'encre nouvellement fabriquée. Elle est aussi moins collante. Cela dit, la technologie actuelle est en mesure d’accélérer le processus de production tout en préservant (dans une certaine mesure) la qualité et les attributs de l’encre. Si vous avez encore des doutes sur le type d’encre à choisir, consultez ce poste (à traduire sur Google translate!) qui devrait clarifier les choses. Comment différencier un bon bâton d'encre d'un mauvais? On dit d'un bon bâton d'encre qu'il est - aussi dur que de la pierre, sans fissure - lisse et sans défaut pour éviter tout dommage ou égratignure à la pierre d'encre - noir comme la laque avec une brillance bleu-violet pour le bâtonnet d'encre de suie de pin ou un peu brillant et une teinte brun-noir pour le bâtonnet de suie d'huile Si, à la lumière, le bâtonnet a un éclat noir, sa qualité est médiocre et si elle est blanche, elle est vraiment mauvaise. Toute surface présentant des grumeaux ou des rides montre une pâte mal malaxée et doit être évitée. Ecoutez! En tapotant doucement deux bâtonnetz d'encre bien séchés l'un contre l'autre, vous entendrez un son métallique clair. Quand on dissout l'encre sur la pierre, les meilleurs bâtons d’encre sont "silencieux". Si au contraire, cela fait du bruit à vous faire grincer les dents, vous utilisez une encre de mauvaise qualité avec une suie granuleuse. Conseil pour les débutants Si vous débutez en peinture à l’encre, envisagez l’achat d’un bâton d’encre pour étudiants. La suie de pétrole, fabriquée industriellement, offre une alternative moins coûteuse que les gammes professionnelles. Notez cependant que l'encre sera moins expressive.


Conseil pour les professionnels La qualité des bâtons d'encre peut varier dans une même usine. Selon la qualité de l’approvisionnement en composants, la régularité du processus de production, la qualité du malaxage et les conditions de séchage, tout influence le résultat final et, d’une série à l’autre, le produit peut varier considérablement. Alors, vérifiez attentivement avant d'acheter!




2- Vous avez acheté un bâtonnet d'encre, et maintenant quoi?

Vous, le calligraphe / peintre, avez besoin d’une surface abrasive pour utiliser votre bâtonnet d'encre. Cette surface s’appelle une pierre à encre et il existe autant de types que les bâtonnets. Comment savoir laquelle acheter? Voici ce qu'il faut rechercher avant de choisir la pierre à encre qui durera pour toujours (littéralement).

La pierre à encre idéale est généralement faite de pierre à aiguiser à grain fin, comme l’ardoise. Elle peut également être fabriquée en céramique. Sa caractéristique la plus importante est la qualité de sa surface de meulage. Les Chinois disent que la pierre devrait ressembler à du "beurre congelé", alors que pour les Japonais elle devrait être lisse et chaude comme la peau du visage d’un bébé ... Dans tous les cas, recherchez tout signe de ride et d'écaillement. Si vous êtes déjà en possession d’une pierre à encre, plongez-la sous l’eau, pour que la couleur de la pierre devienne plus sombre et que les défauts (ou leur absence) ressortent.


Inspirez, Expirez Souffler sur la surface abrasive et observez si la vapeur de votre souffle reste visible pendant un moment. Si c'est le cas, la texture de la pierre est serrée et elle n'absorbera pas facilement l'eau et l'encre, c'est ce que vous souhaitez. Choisir le bon design ... comment? Il y en a tellement! Ma recommendation est, quelle que soit l’attrait d’une pierre à encre très décorée et finement gravée, optez pour un design minimal. Vous apprécierez grandement la facilité avec laquelle l'encre se détache lors du nettoyage! Le rinçage de la pierre à encre est une partie très importante du processus d'entretien et vous souhaitez le rendre aussi indolore que possible. Sinon, après des années d'utilisation, attendez-vous à ce que l'encre séchée qui n'a pas été bien rincée bouche les creux et détails de la pierre. Une pierre a deux zones principales qui sont fondamentales pour la préparation de l’encre: la "fontaine" (en japonais, cela s’appelle 池, bokuchi, il agit du récipient pour l'encre) et le "temple" (en japonais, appelé 墨堂, bokudou, c’est là que l’encre est préparée). Entre les deux, il y a un espace étroit appelé "le rivage" (en japonais, 区, suzuriku).



3- Comment préparer l'encre?


Pour moudre l'encre, vous n’avez besoin que de très peu d’eau. L'eau doit être fraîche et non pas bouillie. L'eau douce d'un robinet est la solution la plus pratique (évidemment) et conviendra à la plupart des praticiens. Si vous êtes pointilleux, vous voudrez peut-être utiliser de l’eau légèrement saline, bien que certains préfèrent l’eau minérale en bouteille ... Lorsqu'il existe de telles écoles de pensée, à mon humble avis, il s’agit de choisir ce qui convient le mieux à votre art. Essayez de voir ce qui fonctionne le mieux avec le type de bâtonnets d'encre et de papier que vous avez sélectionnés.


Maintenant, tenez le bâtonnet d'encre à la verticale, à un angle de 90° au-dessus de la pierre d'encre. L'encre est frottée par un léger mouvement circulaire sur le "temple" ('bokudou', vous vous souvenez ?). Utilisez seulement une petite quantité de votre eau préférée pour dissoudre la partie inférieure du bâtonnet d'encre (pas le côté avec les caractères).


Si vous possédez un savon d’encre rond, maintenez les caractères contre votre paume et utilisez le côté lisse opposé.

Le poids de votre bras et la gravité seuls devraient suffire. Une pression trop forte endommagera la surface de la pierre. Cela pourrait également créer des particules d'encre trop grosses qui ne se mélangeraient pas bien dans l'eau. Une fois que votre encre est prête, poussez-la a travers le "rivage" et puis dans la "fontaine". Vous êtes prêt à peindre! Comment soigner votre pierre à encre? Votre session de peinture n'est terminée qu'après le nettoyage de vos outils. La pierre doit être soigneusement lavée et mise à sécher naturellement. Ne frottez pas avec une serviette et n’utilisez pas d’éponge, aussi douce soient-elles, des micro-duveteux pourraient adhérer à la surface de la pierre, ce qui contaminerait votre prochaine préparation. Il suffit de retourner la pierre à l'envers sur un chiffon propre. Rangez-la avec son couvercle (s'il en a un) ou à l'envers, pour éviter de ramasser la poussière tout en préservant sa surface abrasive.


Selon la culture chinoise, si vous n'utilisez pas votre pierre pendant une période prolongée, vous aurez tout de même besoin de l'humidifier de temps en temps pour préserver ses fonctions naturelles. Une encre qui pue!? Quoiiii ?? Si vous n’avez pas lavé votre pierre de façon a.p.p.r.o.f.o.n.d.i.e. et m.é.t.i.c.u.l.e.u.s.e. l'encre restante sentira le poisson pourri. Trop tard, une fois sèche et durcie, la colle animale et la suie ont moisi et ça pue! Au-delà de l'odeur, votre négligence a peut-être également causé des dommages irréparables à la pierre. Alors rappelez-vous Lavez, Rincez et Rincez encore, vos outils dureront pour toujours. Si vous pensez que la surface de votre pierre nécessite un nettoyage en profondeur, vous pouvez utiliser des pierres spéciales pour lavage doux (en japonais, cela s'appelle toishi). Elles sont disponibles dans les magasins d’encre spécialisés et peuvent être utilisées pour nettoyer la surface des pierres, toujours sous l’eau.


Conclusion


S'il y a une seule chose que vous voulez retenir à la fin de cet article c'est de vous assurer de choisir des outils qui conviendront à vos besoins et à votre art. Expérimentez d’abord, puis investissez dans du matériel d’art de longue durée, et non l’inverse. Bonne chance!

J'AI BESOIN DE VOTRE CERVEAU: Si vous avez des connaissances sur le bâton d'encre et la pierre à encre qui pourraient contribuer à la qualité de ce blog, contactez-moi, j'aimerais partager votre savoir! Avez-vous déjà utilisé un bâtonnet d'encre et une pierre à encre? quels sont vos favoris et pourquoi? Je veux tout savoir!

Born in France, Sofie Dieu’s first encounter with art was through church. With a penchant for ritual and spirituality, the artist is best known for her fragile, sombre, and sometimes violent ink paintings and textile works.

 

Poetic and humanist, her practice draws on her journeys to China and Australia. She explores how identity and memory fluctuate according to their immediate environment. Landscapes, people, secrecy, healing, and the dichotomy between light and darkness are some of her recurring themes.

  

Multi-art prizes and award finalist, her work was included in the Sydney North Art Prize, Waterhouse Natural Science prize and the Contemporary Art Award amongst others. In 2016, she worked on the Camperdown Cemetery installation for Sydney Biennale. In 2017, her work will be shown during Vivid and Mental Health Month in Sydney.